AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Sweet Nightmare ! Ce forum a été ouvert le 4 mai 2011. Nous demandons un minimum de 15 lignes et vous avez 2 semaines pour finir votre présentation. Envie de nous rejoindre ? Nous n'attendons que vous !

Partagez | 
 

 Arrivée...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Arrivée...   Lun 6 Juin - 17:59

L'avion a atterri tôt ce matin dans un aéroport proche. Ensuite, j'ai appelé un taxi jusqu'à Canton, où je devais me rendre. Le trajet a été tellement silencieux que le chauffeur en était mal à l'aise. Moi pas. Je n'avais rien à dire, lui non plus. J'en ai profité pour être attentive à plein d'autres choses.
Un auteur français a dit "tout parle à qui sait lire, voir et écouter". J'ai donc commencé une petite conversation avec le paysage qui défilait, les rues désertes, le soleil pale du matin... Eux avaient des choses à me raconter. A la fin de mon trajet, j'en savais plus que si le chauffeur m'avait décrit la ville de fond en comble. Enfin, peut être pas à ce point...

Je l'ai payé et je suis sortie. Il m'avait conduite dans un petit hôtel relativement bon marché, dans lequel j'avais réservé une chambre avant de pouvoir me trouver un petit logement en ville. Même si j'avais obtenu une bourse pour venir travailler ici, l'université ne m'avait quand même pas payé le logement. Le réceptionniste m'a accueillie avec un sourire qui aurait pu me remonter le moral. Eh bien raté, c'est moi qui lui ai pourri sa journée, avec ma tête jusque par terre. Bon, il ne m'a rien fait, c'est vrai, et n'est pas responsable de ma mauvaise humeur...
La chambre était simple mais propre et relativement jolie, pour une chambre d'hôtel de cette catégorie. Non pas que j'aime le luxe, mais les grands hôtels ont la manie de parfois imiter l'art antique, ce que j'adore par-dessus tout. Quand je partais en vacances avant, vu le beau budget de mes parents chercheurs, nous pouvions nous permettre ce genre de choses, une ou deux fois par an. Maintenant que j'ai choisi de m'exiler de de m'assumer, ça va être moins évident. Je vais peut être devoir me trouver un job... quelle horreur !

Bon, trêve de bavardages, il faut que je m'installe, moi. D'un geste, j'ouvre la penderie et j'y mets mes quelques vêtements (j'en achèterai d'autres ici). Comme ils ne prennent que la moitié de la place - et pourtant la penderie n'est pas bien grande -, j'ajoute aussi tous mes livres. J'en ai pris tellement que j'ai du payer un supplément pour ma valise trop lourde, à l'aéroport.

Après avoir fait mon petit ménage, je pose mon portable sur le bureau et je l'allume. Je suis persuadée de déjà recevoir des tonnes de messages furieux de mon meilleur ami, qui n'a été prévenu de mon départ de Grèce que fort tard. Je suis sure qu'il va me le faire payer. Et en effet, en consultant mes mails, je trouve une longue liste de malédictions pour mon odieuse trahison. Il est vrai que je ne lui ai pas avoué pourquoi je partais si soudainement, mais à mon avis, il s'en doute un peu. Il est quand même intuitif, pour un homme, mon meilleur ami. S'il n'était pas un jeune Grec tout poilu, barbu et moustachu, on l'aurait pris pour une fille.
En plus de ses messages, j'en ai de l'université et un de... Je referme l'ordinateur d'un coup sec. Non. Pas lui. Je relève tout doucement l'écran afin de vérifier que j'ai bien lu. Hélas, je ne me suis pas trompée. C'est bien ce nom, tant aimé puis tant redouté, que j'ai sous les yeux.
OCTAVE.
Quand je vous disais qu'il était prédestiné pour les sciences de l'Antiquité...
Le coeur tremblant, je clique pour ouvrir le message. Il est très simple "Je veux te parler". Pas de chance, jeune homme, moi je ne veux pas. Au revoir. Je supprime le message.

Bon, passons à autre chose. Il faut que je me change les idées. Et un petit tour en ville me semble être une excellente manière. Qui sait, je rencontrerai peut être des gens intéressants et pas bêtes comme leurs pieds (si si, ça existe !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Lun 6 Juin - 20:49

J'étais en train de me laver les mains après l'opération d'un chien. Il était tiré d'affaire mais je n'avais jamais vu une morsure de cette taille, du moins faites par la famille canine... Les lions, c'était autre chose... Bref, ça s'était bien passé mais je me disais que le suivit post-op allait être long, très long. Danny était parti rassurer la famille. Il était le plus doué de nous deux pour faire ça. Je ne sais trop comment il fait pour transformer un "votre animal est stable mais il va falloir le surveiller" en "Ne vous inquiétez pas, je veillerais sur lui". Je crois que le sourire enjôleur aide beaucoup... En attrapant une serviette, je fermais les yeux en inspirant l'odeur de la clinique. j'adorais cet endroit, j'étais chez moi... L'odeur forte de désinfectant devait un peu me droguer pour que je vacille sur mes jambes comme ça... Des bras entourèrent ma taille, me faisant sursauter. Hola, Miss... Attends que le chevalier soit là pour tomber dans les pommes. Je souris et me laissais aller dans l'étreinte de mon fiancé.

Il commença à me bercer et les images des dernière 24 heures me revinrent. Je n'avais pas dormi depuis une journée entière. Et nous étions au bloc depuis si longtemps que mon dernier apport calorique remontait à environs cinq heures. Dan m'embrassa dans le cou et me murmura quelques mots que je n'entendis pas vraiment, je commençais à m'endormir et je basculais vers un autre monde où tout était différent. Trou noir. Flash. Réveil. Je me retourne en réalisant que je suis dans mon lit. Je cherche ma moitié mais il a déjà du partir pour la réserve. Il avait une visite de routine prévue depuis des siècles. Je soupirais et m'enfonçais dans mon coussin en plumes d'oies. Je me sens totalement reposée et parée pour une nouvelle journée de plus de 12 heures mais je connais déjà la réaction de mon associé si je débarque maintenant au boulot. Il me dira que je ne suis pas raisonnable et je me ferais remballer direct à la maison avec pour seul encouragement un baisé et une claque aux fesses.

Soudain, une idée lumineuse me traverse l'esprit. J'attrape mon portable et cherche le nom de Marilyn dans mes contacts. En quelques secondes je tape un messages et l’envoie. Hey Couz, ça te dirait un peu de shopping ? J'imagine qu'avec ton Hek, t'as envie de mettre le paquet. Faudra que je le rencontre un jour... Bisou, on se retrouve sur Cosmopolitan Street, on pourra draguer les touristes ! Je suis déjà debout. En une demi-heure, je suis passée sous la douche, j'ai enfilé un jeans et un t-shirt (je ne fais pas vraiment attention à mon look), dompté mes mèches rebelles prend un peu plus de temps... En sortant, je fourre une barre de céréales dans mon sac. Je marche rapidement dans les rues, plongée dans mes pensées. Soudain, je bouscule une jeune femme, laissant échapper mon petit déjeuner. Ooops ! Je suis vraiment désolée, ma maladresse me tuera ! Je souris et lui trouve un petit air perdu. je ne sais trop comment décrire cette sensation, mais la brune ne devait pas être du coin...

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Lun 6 Juin - 21:20

    Il était tard, si tard. Hektor et moi étions en train de somnoler devant l'un des derniers épisodes de "heroes" qu'il avait téléchargés ce matin. *Il faudrait que tu te lèves et que tu te mettes au lit, Mary. Demain est un autre jour et je sens d'or et déjà que votre marathon-série à Hek et à toi n'a pas été une si bonne idée que ça* Et merde ! Je me parlais encore à moi-même... mais éprise d'une énorme flemme, je décidai de ne pas lui obéir et de tirer un peu plus les couvertures sur nos deux corps assoupis. Il me répondit plus par un grognement indistinct que par autre chose, mais je ne relevais pas. Nous étions donc dans le même état. Je n'avais pas réalisé que je n'étais pas dans mon lit, ce matin. Et le fait qu'Hektor soit endormi le long de mes jambes ne m'avait pas paru si déroutant. J'y pense longuement, maintenant. Mais je pense que les conséquences de notre marathon-série pourront être rapidement estompées. En quelques tasses de café, peut-être ? *Rêve pas, Mary. On n'oublie pas si vite le parfum d'une femme avec qui on a partagé la nuit* Oh, il y a bien des exceptions à la règle, non ? Ca y est, je m'étais remise à parler toute seule ! Mais cette fois, ce n'est pas un grognement qui est sorti d'entre les lèvres de mon compagnon, mais une phrase bien distincte. Il m'avait demandé à quelle règle, exactement, il devait y avoir des exceptions et j'avais baragouiné une réponse qui lui a surement paru insuffisante.

    C'est l'ensemble de ces choses que je ressassait devant la machine a café, en train de regarder couler ma xième dose de caféine. Hektor avait depuis longtemps abandonné le combat contre mon silence matinal. Au début, il me pinçait et essayait de me faire rire et je dois dire qu'il y arrivait plutôt bien, mais il a compris que cela influençait négativement le reste de ma journée. J'avoue que lorsqu'il est à la caserne, je me sens parfois seule et en repensant à ces moments matinaux, je déprime. Donc il reporte ces petites habitudes au moment de son retour. *Je vibre ! Mais qui est-ce que ça peut bien être ? Il me semble pourtant que hier je n'avais aucun réseau.* Sms ! , criais-je à Hektor. Pourtant, je savais bien que c'était mon gsm qui venait d'émettre les vibrements mais c'était devenu un rituel entre nous... Il avait manqué de tomber de la table du salon, ce chenapan ! Mais Hektor émergeant de ses couvertures - celles précisément que j'avais remonté sur sa poitrine hier soir - l'avait courageusement sauvé. J'espérais pour lui qu'en temps que pompier il avait autre chose à faire de ses journées que de sauver les gsm de quelque demoiselle. Le sms provenait de KC, ma cousine. Nous nous étions en effet retrouvées ici, à Caton, pour notre bonheur à toutes les deux. Elle me proposait une journée de shopping que je m'empressais d'accepter, tout en cachant le contenu du sms reçu à mon colocataire. Kali y évoquait notamment le fait que j'avais besoin de nouveaux vêtements pour lui plaire ! Non mais... Il faudrait que je lui explique la décision que j'avais prise de ne pas succomber à Hektor, qui de son côté, malgré son physique de charmeur, n'avait rien tenté.

    Je bus à la hâte mon café, me brûlant au passage. Il n'avait pas su lire le message de Kali, apparemment, et tant mieux pour nous deux ! Les escaliers quatre à quatre, les portes de mon dressing, la manche de ma chemise blanche, la jambe d'un pantalon de tailleur gris perle... J'étais parée pour aller faire les boutiques en compagnie de KC ! "Cosmopolitan street", Kali avait sans doute oublié que je ne connaissait encore qu'approximativement le nom des rues, à cause du jeu d'Hektor. D'ailleurs, en sortant de la maison, mes dernières paroles pour Hek on été pour lui demander le chemin... Elle était en pleine conversation avec une grande brune lorsque je l'ai enfin aperçue. je me suis dit qu'elle avait soit bâclé notre rendez-vous familial, soit qu'elle avait été prise d'une de ces envies de me présenter à quelqu'un. Mais d'habitude, c'étaient des hommes qu'elle me ramenait, et non des femmes !

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mar 7 Juin - 9:09

Je suis sortie dans le rue et j'ai marché, sans savoir exactement où j'allais. Mes pas me dirigeraient sans doute vers le centre-ville. J'espère qu'il y aura un parc. J'aime bien les parcs, ce sont des endroits paisibles et rassurants, rarement encombrés. Et sinon, j'essaierai de trouver des petites rues sympathiques. Je ne m'attends pas à ce que la ville ressemble à celles que nous avons en Méditerranée, un labyrinthe de petites ruelles pentues, avec des maisons ocres, des immenses cordes à linge et des plantes sur les balcons. Pensée nostalgique, mais guère utile dans ces temps de crise... Je retournerai à la maison, mais j'ignore encore quand.

Sans que je m'en rende compte, je me dirige plutôt vers les rues commerciales. Je regarde les bâtiments d'un air distrait, je pense qu'il me faudra bientôt aller déjeuner si je ne veux pas mourir de faim, et m'habituer à la cuisine locale. Ce sera sans doute le plus difficile... Mais comme il y a un restaurant grec dans toutes les villes, je pourrai aller me ressourcer de temps en temps !

C'est perdue dans mes pensées que je me fais soudain bousculer par quelqu'un. Je sursaute et je reviens direct à la réalité : je ne suis pas seule ici. Je regarde la jeune femme en face de moi avec un air un peu ahuri (bon, pas un peu, beaucoup : j'ai les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte). Il me faut un certain temps pour comprendre qu'elle me parle en anglais, et pour ensuite placer mon cerveau en mode english on. En espérant que je n'ai pas déjà été cataloguée comme l'idiote du coin. Je tente ensuite de me souvenir de ce qu'elle vient de me dire. C'est surement une excuse - du moins je l'espère, car sinon, j'aurai l'air encore plus idiot.

"Euh... Ce n'est pas grave, ne vous en faites pas, j'étais dans la lune. Vous allez bien ? Excusez moi, je viens d'Europe, je ne suis pas encore habituée à cet endroit..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mer 8 Juin - 11:55

Je suis vraiment maladroite ces temps-ci... Sauf quand je bosse, là je dois dire que je suis très très précise. En même temps, c'est quasi obligatoire quand on pratique la chirurgie sur des animaux, qu'ils soient grands ou très petits, un dérapage peut entrainer la mort. Encore heureux que je bouscule plus vite les gens dans la rue que la table au bloc. Je souris à la jeune femme et ramassais ma barre de céréales qui avait atterri par terre. Je en lâchais jamais mes instruments non plus. Tout en m'excusant, je cherchais une poubelle des yeux et tendais le bras pour y déposer mon petit déjeuner. Tout ça ne prit qu'une minute mais j'eus le temps de remarquer combien ma pauvre victime semblait déboussolée. Elle ne parvenait pas à me parler. Quand elle forma enfin une phrase dans un anglais irréprochable mais avec ce petit accent qui rend tellement adorable les étrangers, je compris pourquoi le silence avait été plus long. Je m'étonnais aussi que ce ne soit pas des injures, en général, les touristes d'un jour étaient assez grossiers.

Je souris quand elle parla de l'Europe. Mon Angleterre ne me manquait pas vraiment, mais ce continent m'avait vu naitre et je gardais un merveilleux souvenir d'un court voyage avec mon grand-père pendant que je faisait mes études à Oxford. Ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude de me cogner un peu partout. Et vous, vous n'avez rien ? l'Europe ? D'où venez-vous ? Je souris quand je reconnus une ombre à mes côtés. Mariiiii !!! Je lui sautais au cou et l'embrassais sur les deux joues. Je ne l'avais vu qu'une seule fois depuis qu'elle avait débarqué à Caton, mais j'étais tellement heureuse de retrouver celle qui était comme ma soeur malgré la distance qui nous avait toujours séparée. Je mis les mains dans les poches de mon jeans. Tu vas bien ? Je réalisais soudain que je venais d'abandonner un peu mon accidenté. Et je me tournais vers l'Européenne avec une moue amicale. Si vous voulez, je vais faire découvrir la ville à ma cousine. Peut-être voulez-vous vous joindre à nous ? Je fis un clin d'oeil à ma cousine et tendait la main à l'étrangère. KC Chambers pour vous servir. Je fis une sorte de petite révérence en riant.

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mer 8 Juin - 20:20

Mon anglais était très correct, mais pourtant il fit sourire la jeune femme, surement à cause de mon accent. Elle semblait sympathique, et l'idée me vint à l'esprit que je pourrais peut être bien m'entendre avec elle (pour peu qu'elle ait entendu parler du latin et du grec ancien). Tout était possible...
Tiens, maintenant que j'y pense... C'est de nouveau un événement que je n'avais pas vu. Dire que pendant toute ma vie j'ai maudit cette clairvoyance, maintenant je m'inquiète de la voir disparaitre ! Incroyable comme les gens peuvent changer...

La jeune femme me pose toute une série de question d'une voix pressante, puis soudain aperçoit quelqu'un qu'elle connaissait et pousse des cris stridents. Je sursaute. Quelle énergie dans cette ville ! Ca doit être à cause de sa modernité. J'en reste de nouveau bouchée bée. Allez, il faut que je me reprenne.

"Bonjour mesdemoiselles (ah mince, je suis trop polie, ça fait vieux), je ne veux pas vous déranger... Je m'appelle Cassandre Vasilis, mais vous pouvez m'appeler Sander (ça par contre, ça semble trop familier, qu'est-ce qu'il me prend ?). Je viens d'arriver de Grèce, ce matin même. Ce serait bien sur un plaisir de découvrir la ville en votre compagnie, je ne connais personne ici. Merci"

Je leur souris avec le plus d'honnêteté possible. Non pas que je sois quelqu'un de vicieux et malhonnête, mais je n'ai pas l'habitude de sourire, d'autant plus aux gens que je ne connais pas. Mais ces deux filles me paraissent dignes de confiance. Alors je me lance. Qui sait ce que l'avenir me réservera ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mer 8 Juin - 20:49

    Apparemment, j'arrivais juste au moment des présentations. Je regardais la scène de plus loin avant de m'approcher vraiment au coeur des présentations, je remarquais qu'une légère brise faisait voleter leurs cheveux. Les miens étaient attachés en une queue de cheval et repris à la capoule par un serre-tête indien. Seule ma tunique aux couleurs chaudes était libre de flotter au vent, révélant mon caleçon blanc, je regrettais un peu de ne pas avoir laissé mes cheveux libres. Comme Kali l'avait évoqué dans son sms, il fallait que je fasse les magasins pour... mettre le paquet. Mais elle avait aussi évoqué le fait que je puisse mettre le paquet pour Hektor. Le seul problème, c'était que je n'avais pas envie de changer quoi que ce soit à ma façon de m'habiller, ni même de vivre, pour lui. *Mary, ne fait pas l'idiote... combien de fois as-tu te contenir, lorsque vous passez des soirées devant la télé, lui et toi ?* Marilyn Underwood, également pour vous servir, dis-je avec le sourire aux lèvres. Mon sourire était cependant empreint d'une certaine appréhension : et si Hektor avait compris que je devais quelques fois fermer les yeux et m'obliger à penser à autre chose ?

    Je chassais rapidement les faux-semblants qui se dressaient entre mon propre corps et celui des deux autres femmes. Il n'était pas raisonnable de se cacher derrière ce genre de sourires bêta, et surtout pas avec KC ! M'alignant à leur conversation qui semblait ne prendre que ses débuts, je compris rapidement que l'autre jeune femme était une étrangère, comme nous autres d'ailleurs. Avais-je déjà rencontré un natif de Caton ? Je ne... *Hektor !* Enchantée, Sander, votre nom me ramène vers des souvenirs bien lointains. J'espère que tes parents ne s'appellent pas Priam et Hécube, lui dis-je avec un sourire qui on pouvait compter dessus, était des plus sincères. Pourtant, ne faisais-je pas trop étalage de mes quelques bribes de culture ? Pourquoi devais-je à chaque fois remettre mes dires en question, qu'avais-je à me reprocher ? Je n'avais justement rien à reprocher, et c'est ce qui me permit de me détendre. Je ne devais pas rester sur la défensive, je n'étais plus en reportage pour mon patron !

    Entre temps, j'avais évidement goûté aux délicieuses bises que ma cousine m'avait plaqué sur les deux joues, j'avais évalué la provenance du vent et j'avais remarqué les jolies rues parées des couleurs de l'été. Les géraniums étaient sortit sur les appui de fenêtres, les bégonias se cambraient dans leurs pots... Bonheur.

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 9 Juin - 17:38

Je dois avouer que j'ai toujours été pleine d'énergie. C’est le bush et la liberté qui m'ont vue grandir alors maintenant que je suis limitée à cet endroit, j'ai besoin d'extérioriser le plus possible. J'ai besoin de sauter, de courir, de hurler comme une folle dans la rue, de parler à des inconnus juste pour le plaisir de faire des connaissances... j'avais besoin de vivre pleinement. surtout que Danny et moi parlions d'adopter un enfant... Bientôt, je n'aurais plus le loisir d'exploser comme ça. Je devrais me canaliser pour me dépenser à fond pour rendre mon fils ou ma fille heureux. Je souris à ma cousine qui répondit à mon bonjour avec beaucoup plus de retenue. C'était tout elle, la grâce et le calme même. Voilà pourquoi elle pouvait passer des heures en avions alors que le simple fait de venir d'Afrique du Sud en Australie avait été comme une mort prématurée pour moi.

Maintenant que les présentations étaient faites, je me disais que c'était une très bonne idée. Mari avait besoin de connaitre des gens autre que son canon de colocataire, sinon elle allait craquer et la jolie grecque serait sans doute plus à l'aise si elle connaissait quelqu'un en cas de pépin. Je me rappelais mes premiers jours à Caton. Un Enfer ! Surtout que je laissais derrière moi ma terre de coeur. Danny était tellement emballé lui... Il s'était tout de suite fait plein d'amis, ce qui m'avait un peu inquiétée. Il avait fait tellement de bêtise à Oxford... Puis j'avais appris à faire confiance et à accepter que les gens d'ici étaient comme partout. Je souris à "Sander" Je préfère Cassandre. Même si je n'en sais pas autant que Marilyn sur les origines de ton prénom. A part que toutes les prophétesses antiques étaient nommées ainsi... C'est là que je sentais le vide des heures séchées de mes sept à dix-huit ans... Je n'avais jamais aimé l'école. Surtout que les fenêtres ouvertes donnaient sur le bush sauvage qui m'appelait doucement à chaque instant.

Je désignais une rue à mes deux compagnes. On commence par la Grand-place ? Il y a une fontaine qui représente tout l'archipel avec des allégories animales... C'est la première chose qui m'a conquise ici.

HJ : On essaye de respecter un ordre ou...

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 10 Juin - 15:35

Je n'en reviens pas : une des deux filles a des connaissances assez précises sur le monde antique ! Enfin, là, c'était plutôt sur la mythologie grecque, mais bon soit... Je suis tellement surprise et contente que je lui offre un grand sourire. Le premier depuis un certain temps.

"Non, ne vous inquiétez pas, mais ils étaient bien au courant de tous les problèmes qui allaient avec mon nom avant de me le donner. Je vois que vous connaissez bien la mythologie grecque ! Je baigne dedans depuis toute petite. Mais je vous promets que j'essaierai de ne pas vous attirer tous les malheurs possibles !"

En disant ça, ma joie retombe. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le pressentiment que je viens de me tromper. Mais comme mes fameux "dons" ne se sont plus manifestés depuis un certain temps, je décide de l'oublier bien vite.

Elles sont bien décidées à me faire découvrir la ville, je prends ça pour un bon présage. Elles connaissent certainement tous les jolis recoins de Canton, et j'espère qu'elle se feront une joie de tous me les montrer. Bien sur l'archipel ne sera jamais aussi beau que les petites îles que nous avons en Grèce, mais je ne vais surement pas le leur dire. Après, si ça se trouve, nous irons déjeuner ensemble, et nous nous retrouverons peut être les prochains jours. Cependant, je crains déjà le moment où elles voudront parler des hommes... Que leur raconterai-je ? La vérité ? Mais je n'ai pas du tout envie d'en parler, et encore moins d'inventer des histoires pour qu'elles me fichent la paix.

Ah, que le vie est compliquée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mar 14 Juin - 20:15

    "J'essayerais de ne pas vous attirer tous les malheurs possibles". Je ne pense pas que le fait de s'appeler Cassandre soit une circonstance particulièrement génitrice de malheurs, mais je ne le lui dit pas. Peut-être pense-t-elle être sortie de l'une de ces boîtes de Pandore ? Dans cette perspective là, ce serait naturellement différent. Bref, tant que Cassandre s'appelle Cassandre et non Pandore, cela me va... D'ailleurs, elle a semblé perdre de son ombrage en m'entendant évoquer les divins parents de sa patronyme ascendance. Mais malheureusement, son humeur s'est presque immédiatement ré-assombrie. Tant de mystères semblent flotter derrière l'iris de ses yeux ambrés que je ne sais par où commencer. *Sander doit être une personne très sensible, pour changer d'humeur d'une seconde à l'autre. Peut-être lui a-t-on fait du mal ?* Quoi qu'il en soit, je ne crois pas en la réincarnation. Donc, Cassandre ou pas, malheurs antiques ou pas, je ne t'en tiens pas rigueur. Dis-je avec un clin d'oeil et une moue rieuse. C'était peut-être le genre de personne qui avait besoin que l'on soit confiant avec elle et si ça ne l'était pas, ce serait un peu de confiance qu'elle obtiendrait en plus... ou en trop.

    La conversation qui se déroulait entre nous trois restait flottante. Nous étions trois jeunes femmes à l'humeur rieuse, pour certaines, variante et nous respirions les effluves d'un été fort attendu. Caton était l'endroit rêvé pour profiter du moindre instant de bonheur... Les cerisiers n'étaient déjà plus en fleur et les cerises pendaient en grappes, bien qu'elles ne soient pas encore tout à fait mûres. Nous nous engageâmes dans une ruelle marchande qui sentait bon les épices en tous genres. Je serais ravie que tu nous expliques les différentes figures qui se trouvent sur cette fontaine. On pourrait peut-être se raconter les histoires qui y sont liées ? La fontaine serait-elle comme celle dont je me souviens ? Où était-ce, déjà ? Non, je me trompe, cette fontaine-là représentait les quatre grands fleuves, si je ne me trompe pas. Mais cela ne me dis toujours pas où c'était... J'ai visité tant de places dans le cadre de mes reportages. C'est à ce moment-ci que j'ai réalisé que j'avais eu une chance énorme de pouvoir faire ce qui me plaisait tout en travaillant. Je pensais à Tristin, ou bien même à Swaan qui eux n'étaient pas aussi bien partis dans la vie. Pourrais-je leur donner un coup de pouce ?

    En attendant, même si je pense à tout un tas de choses, je continue à suivre la conversation que nous tenons. J'ai vraiment hâte de partager toutes ces histoires par lesquelles j'ai défié les deux jeunes femmes. Cassandre donne l'air de s'y connaître en histoires antiques ... Vous allez me dire, en portant un nom de ce calibre, il vaut mieux, mais bon. Et de KC, si j'ai bien retenu une chose, c'est qu'elle a un don pour raconter les histoires. Même si elle raconte des âneries, elle pourrait les faire croire à Sander ! Je souris de béatitude, j'étais heureuse dans cette ville malgré certains aspects qui ne sont, au final, pas si existentiels que cela.

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mer 15 Juin - 18:59

Nous nous mettons en route sous le soleil matinal. De nouveau, la dénommée Marilyn fait preuve de beaucoup de sympathie envers moi, et j'apprécie sa culture antique. En plus, elle fait tout pour me mettre en confiance, elle a l'air d'être une chic fille. Pourquoi est-ce que ça m'étonne tant ? Je ne sais pas, peut être l'habitude universitaire ?

Je les laisse me guider à travers la petite ville. Nous passons dans une rue qui me rappelle mon pays par ses odeurs variées et toutes ses couleurs. Je sens une vague de nostalgie en moi. Pourtant, je ne peux pas rentrer, pas maintenant. Evidemment, c'est stupide comme réflexion, vu qu'Octave va retourner dans son pays d'un jour à l'autre, au pire dans une semaine ou deux. Mais j'aurai trop de mauvais souvenirs là bas, il faut d'abord que je fasse le vide, ici. Et pour ça, rien de tel que du tourisme et du shopping ! Je devrais pouvoir tenir quelques temps ici et dévaliser pas mal de boutiques sans que ma carte de crédit ne soit dans le négatif. Par contre, je devrai faire attention si je vais boire un verre, parce que, à mon grand regret, je ne tiens pas l'alcool... Très ennuyant quand on adore le bon vin et les petits alcools grecs, si délicieux mais si forts.

Tiens, on compte sur moi pour expliquer les figures de la fontaine ? Mais je ne l'ai jamais vue ! Je ne suis quand même pas un génie (enfin si, un peu, mais bon, j'évite de le dire, surtout depuis ma dernière connerie...). Si cette fontaine à un quelconque rapport avec la mythologie, je peux évidemment les aider. D'ailleurs, je veux bien leur raconter tout ce que je sais, je suis sûre qu'elles m'écouteront, du moins Marilyn le fera. J'espère que je ne les fatiguerai pas.

Nous approchons de la place que nous cherchons. Déjà de loin, elle me semble fort jolie - pour de l'architecture non-grecque, je veux dire. Mais non, nous ne sommes pas les meilleurs... Mais on est doués, voilà. C'est une place entourée de petits magasins. Je remarque un homme avec un grosse moustache qui vante ses fruits et ses légumes bien frais, et aussitôt je pense à mon meilleur ami, un jeune grec qui porte assez bien la moustache, je dois dire. Je crois qu'il est la raison principale pour laquelle je reviendrai en Grèce, mais pas tout de suite. Un autre marchant ouvre les volets de son étalage de vêtements assez folkloriques, genre hippie ou indiens, très colorés. J'ai toujours rêvé de m'habiller comme ça, mais je n'ai jamais osé.

Et finalement, au milieu de la place, trône la fameuse fontaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Mer 15 Juin - 21:30

Je crois que c'est la première fois de ma vie, au j'avais autant l'impression d'être invisible. Les deux jeunes femmes plaisantaient mais j'avais l'impression qu'elles parlaient une toute autre langue. Où était passé l'anglais de base, épuré de toutes allusions à une culture qui me laissait assez froide. J'avais l'impression d'être une imbécile mais mon histoire se tenait loin de la mer Egée ou même des îles grecques mystérieuses... Mon histoire à moi brûlait sous le soleil africain, psalmodiée par des vieillard à la peau burinée par les rayons scintillants,... Elle était dans les vastes espaces du bush, dans le regard du guépard et dans la mémoire de l'éléphant,... Ces légendes de mythologie classique ne m'étaient pas étrangères, je les connaissaient, enfin, j'aurais du les connaitre mais elles me laissaient de marbre. Peut-être était-ce simplement parce que je ne les avais pas ressenties. J'avais baigné dans l'Afrique depuis mon enfance... Et Oxford n'avait pas pu m'arracher à ma savane malgré les courbes fines de son architecture austère.

En empruntant la ruelle qui menait à la place, je souris. Les échoppes du centre étaient merveilleuses, colorées, parfumées, vivantes... Bien plus que les vieilles pierres de Rome et de l'Acropole. Vu le regard que me lança Cassandre, je compris qu'elle pensait que la demande de Mari s'adressait à elle. Manifestement, elle n'allait pas s'abaisser à essayer de comprendre l'architecture moderne de Caton. Pour tout avouer, je m'en fichais aussi, mais Danny adorait cette place et quand il m'avait baratinée avec les anecdotes portants sur chacune des quatres statues qui ornaient la fontaine d'où s'écoulait de l'eau de source totalement naturelle et pure, j'avais été conquise. Je me retins de m'arrêter devant les épices pour m'imprégner de leur parfum et sourit aux deux jeunes femmes. Nous avions un peu de mal à nous laisser entrainer. Je comprenais la grecque, nous étions comme des soeur ma cousine et moi...

Je parcourais les derniers mètres en sautillant comme une gamine le sourire aux lèvres et m'installais sur la margelle de pierre blanche. J'inspirais un grand coup en réfléchissant une minute puis me lançais, un peu anxieuse. Alors... Bon. Il faut déjà savoir que l'idée de base vient d'une fontaine de Rome, place Navonne si je me souviens de ce que m'a dit Dan', le jeune sculpteur habite pas loin, je vous montrerais son atelier tout à l'heure. Bref, il a voulu représenter Caton, Manra, Enderbury et Orona. Pour Caton, il a choisi tout naturellement un visage d'homme à la crinière de feu. Si vous regardez bien, on remarque dans ses yeux le blason de la ville. Pour Manra, le choix fut plus difficile mais je trouve qu'il a très bien fait de prendre l'opossum. Pour info, c'est un parallèle avec la race de cette espèce qui envahit et détruit peu à peu les forets de Nouvelle-Zélande. Ouai, il est contre le complexe touristique de Manra... Pour Orona, un groupe de Perruches ondulées, c'ets un symbole de l'Australie mais la réserve en abrite un groupe particulièrement coloré... La fierté se sentait dans ma voix quand je parlais de la réserve. c'était mon bébé, j'y mettais toute mon énergie. Je souris et posai la main sur la dernière face. Mon silence laissait planer le suspens, c'était pour Enderbury que la légende était la plus farfelue, c'était d'ailleurs la seule qui vaille la peine. Un sublime Phoenix repliant ses ailes comme pour se protéger regardait la place d'un seul oeil, l'autre était fermé et sa paupière dessinait une planète inconnue. D'un air nonchalant, je poursuivis sur les autres décorations mineures, les laissant dans le flou au sujet d'Enderbury. Je voulais qu'elles me questionnent... Les lierres et autres fleurs du bas sont des plantes caractéristiques de l'Archipel... Les petits animaux également... On y va ?

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 16 Juin - 10:05

Je l'avais reconnue immédiatement, cette fameuse fontaine. Inspirée de la Fontaine dei Quattro Fuimi, fameuse œuvre de Bernini, "Le Bernin" à la piazza Navona de Rome. Ma mère m'y avait emmenée à de nombreuses reprises, elle se plaisait à m'expliquer l'histoire de sa ville natale, qu'elle soit antique ou pas. Le même jour, elle me racontait les sanglants combats de gladiateurs du Colisée, puis m'expliquait l'architecture de la chapelle Sixtine au Vatican ou celle du Panthéon. J'adore l'architecture, quelle que soit leur époque, les hommes ont toujours eu des idées de grandeur et de beauté. Les colonnes doriques me plaisent autant que les églises gothiques, les châteaux français ou les hauts immeubles vitrés. D'ailleurs, je ne sais pas encore si j'habiterai dans une petite maison tout typique en pierre ou si je me ferai construire une demeure ultra-moderne. Enfin, j'ai le temps pour ça.

Je reporte mon attention sur la fontaine, et je remarque les différences subtiles avec l'œuvre du Bernin. Les allégories ne sont évidemment pas les mêmes, et je me concentre dessus. Selon Kali, il s'agit de la représentation de différentes villes, si j'ai bien compris - à moins que ce ne soit les noms des différents archipels. J'aime bien l'idée. J'examine la première figure, celle de l'homme de Caton, et je remarque la précision de détails. Mais je ne comprends pas pourquoi cet homme a les cheveux en feu, je leur demanderai.

Je me tourne vers les autres figures. Celle de Manra me fait rire, je trouve le choix de l'opossum très amusant et très à propos. Les perruches d'Orona sont tout simplement superbes, et je me dis que j'irai jeter un œil à la réserve dont Kali vient de parler. J'adore les oiseaux colorés, c'est vrai qu'il n'y en a pas beaucoup en Méditerranée...

Enfin, je vois les Phoenix. Très beau, lui aussi, et je me demande comment je ne l'ai pas vu en premier : une telle grandeur se dégage de lui ! Je me suis toute petite à côté de lui. D'ailleurs, je n'écoute même plus les autres explications de Kali, et je l'interromps, curieuse, sans me doute qu'elle a fait exprès de ne rien me dire sur Enderbury.

"Et ce Phoenix, que représente-t-il exactement ? Tu as parlé d'Enderbury, qu'y a-t-il là bas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 23 Juin - 19:46

    Je ne savais pas non plus ce que cachait la partie de l'archipel que venait de mentionner ma cousine et que représentait le "Phoenix" aux ailes repliées. Visiter les autres îles, où la nature était encore bien plus luxuriante qu'à Canton, était un désir inassouvi pour l'instant... Il faut dire que ces derniers temps, j'avais passé tout mon temps à emménager avec Hektor et à organiser ma vie nouvelle. Nouvelle, comme la personne qui habitait ce corps : une toute nouvelle Marilyn. Je n'ai pas encore pris le temps d'aller visiter Enderburry, ni même de lire ce que la documentation peut dire de cette île. Pourtant elle m'intéresse énormément, m'y emmèneras-tu Kali ? Ma voix s'était faite plutôt grave, comme chaque fois que mes paroles étaient pesées. J'avais réellement envie de découvrir tout ce qui touchait à l'archipel du Phoenix. Pourtant je sentais que cela me prendrais plus d'une journée... Tous ces secrets, tous ces mystères qui planaient au dessus de nos têtes. La raison même de mon installation à Canton.

    De même, j'espérais secrètement que ma cousine m'emmènerait l'une ou l'autre fois avec elle à la réserve. J'avais toujours apprécié regarder les animaux et je savais que malgré le fait qu'ils n'étaient qu'en semi-liberté, ils étaient pleins de bonne santé. Kali avait toujours aimé toutes sortes d'animaux étranges et ils avaient toujours fait partie de sa vie. Non, ils étaient sa vie bien plus que les hommes eux-mêmes.

    J'ai reporté mon attention sur la fontaine, qu'entre parenthèse je n'avais pas quitté des yeux. Elle était d'une finesse presque sensuelle, les courbes qui s'entrelaçaient et s'entrecoupaient auraient donné des heures d'occupation à n'importe quel amateur d'art. Amatrice d'art, je l'étais... Cependant, j'avais appris à ne pas m'esquiver dans mes pensées intellectuelles le temps d'une visite entre copines. Oui, à l'époque déjà, Kali m'emmenait souvent voir des choses très intéressantes : elle m'expliquait et je retenait beaucoup de ses dires. Ensuite, j'aimais retourner sur les lieux et ré-approfondir mes réflexions.

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 23 Juin - 23:19

J'aimais ça. Lire la tension dans leurs yeux. Elles étaient intriguées. Tellement intriguées ! Il faut dire qu'il y avait de quoi. Je pris une barre de chocolat dans mon sac et coupai un carré que je laissais fondre sous ma langue. J'en proposais aux deux jeunes femmes mais apparemment, elles étaient bien plus captivées par leur analyse de la finesse de la sculpture. Je levais les yeux vers l'oeil fermé du Phoenix. La précision était presque outrageante. C'était tellement fin que cela semblait irréel. Je n'arrivais pas à comprendre comment la pierre pouvait être marquée avec une telle délicatesse. Ce matériau semblait à la fois incassable et d'une fragilité qui rendrait malade n'importe quel conservateur de musée. Je souris à ma cousine. Je n'y suis moi-même allé qu'une seule fois en plus de deux ans... Cette île est... spéciale.

Je posais mes doigts sur les serres lisses de l'oiseau immortel. C'était tellement violent de mourir et de revivre avec le soleil naissant. Je tentais de me souvenir avec précision de l'histoire que m'avait racontée Danny. Il semblait complètement fasciné lorsqu'il m'avait amenée ici. Son regard brillait d'une excitation peu habituelle chez lui, rien ne parvenait à lui enlever son petit sourire amusé. Mais là... Il était sérieux et c'était une expression presque de vénération qu'il avait affichée. Je me demandais si mon visage ressemblait au sien alors que j'entrouvrais les lèvres pour reprendre mon souffle avant de leur confier, enfin, ce qu'elle attendaient avec impatience. Je hochais la tête et commençais, incertaine de ce que j'allais dire. Comme vous le savez, nous sommes dans l'Archipel du Phoenix. Ce nom viendrait de l'atoll d'Enderburry, le premier où l'homme a posé pied. On raconte que les gens qui buvait à l'unique source de l'île devenaient immortel. L'eau jaillit d'une pierre sculptée de symbole grec. Là où les fouilles ont mis à jour une tombe à fosse grecque. On ignore encore ce qu'elle fait là... Les recherches ont été abandonnées après plusieurs morts mystérieuses et Enderburry est tombé dans l'oubli... Aujourd'hui, on peut juste accéder aux abords de l'endroit mystique mais c'ets formellement interdit de s'approcher. Le site est très fragile. L'année passée, une archéologue a tenté de faire rouvrir la zone. Peine perdue. Il y a quelque chose là-bas si vous saviez, c'est assez impressionnant. Cassandre, vous qui aimez ce qui est antique, ça vous pâlirait surement. il faut obligatoirement y aller avec un guide mandaté... Bref, le Phoenix a été choisi pour représenté Ender parce qu'il parait qu'une nuit il y a un siècle, l'île a été submergée par la tempête mais qu'aux premières lueurs du jour, il n'y avait aucune trace du petit tsunami... Renaitre de cendres... Quel beau destin...

Je levais les yeux vers les deux jeunes femmes, le souffle court.

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 24 Juin - 20:50

Cette fille est vraiment douée pour faire monter le suspense ! J'en suis pendue à ses lèvres, impatiente d'en savoir plus. Je bois ses paroles. Encore des intrigues, génial ! Je sens que mon séjour ici va me faire du bien. Mon attention est d'autant plus captivée lorsque je l'entends mentionner des lettres grecques et des ruines antiques. Quoi, des ruines antiques, ici ? Mais on est bien loin de la Grèce ! Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? En tout cas, je compte bien mettre mes connaissance à profit, et en apprendre le plus possible sur cette histoire.

J'écoute le récit de Kali avec attention, et je sens mon cœur battre encore plus vif. J'ai vraiment envie de me rendre sur place pour voir ça en vrai, peut importe que ce soit autorisé ou pas. Il ne sera surement pas difficile de trouver un guide ou un spécialiste de l'île pour me conduire là-bas. Les morts mystérieuses des archéologues ne m'effraient pas le moins du monde, quand il s'agit de l'Antiquité, je suis prête à tout. Mais bon, je ne suis quand même pas inconsciente, si je suis prête à me rendre dans un endroit dangereux, c'est que je ne le trouve pas si dangereux que ça. Il n'y a certainement pas de démon mangeur d'homme, et je doute que le fameux raz-de-marée ne se reproduise.

Finalement, je me lance :

"Alors, quand est-ce qu'on y va, sur cette fameuse île ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 24 Juin - 21:27

    Le visage de Cassandre était empreint de diverses émotions, qui se succèdaient sans la moindre once de logique. Pense-t-elle vraiment que les ruines antiques n'existent qu'en Grèce et en Italie ? J'espère pour elle que je me trompe sur ce que je viens de percevoir de sa personne, car non, la Grèce n'est pas le centre du monde moderne ! J'ai vraiment hâte que KC nous emmène voir la mystérieuse Enderburry... Je pense cependant qu'il serait plus sage de pouvoir, dans un premier temps, se renseigner via la documentation qui ne doit sans doute pas manquer. S'il y a eu ce raz-de-marée, d'autant qu'il a happé au passage la vie de quelques archéologues, il doit nécessairement rester des traces écrites. *Ceci n'est pas très prudent, si tu veux mon avis, Mary. Et puis n'as-tu pas ton mot à dire ? Vas-tu te laisser entraîner comme toujours pas ta cousine ?* Parce que oui, j'avais saisi à temps où mon aventurière de cousine voulait nous mener toutes les trois. Elle comptait évidemment sur moi pour jouer les raisonnables, mais je savais qu'au bout du compte je ferais partie de l'expédition. Comme toujours... je ne pourrais pas me résigner à la laisser affronter ces mystères sans moi. Cassandre, permet-moi d'émettre mon avis sur la question, la coupai-je doucement. Il faut parfois savoir s'imposer, et ce même par la douceur. La situation me mettait mal à l'aise, pourtant, il était clair que l'impulsivité de la jeune femme allait nous conduire sans tarder sur de sinistres traces. J'avais donc ma part de responsabilité dans ce trio sulfureux : il fallait que je fasse objection.

    La solution était toute simple : demander à ma cousine KC, ou bien à mon colocataire, de m'ouvrir les portes de la bibliothèque la plus proche. J'étais certaine qu'Hektor saurait m'en dire plus sur ce qui s'était produit au moment des recherches. Après tout, n'avait-il pas toujours vécu dans l'île de Canton ? Peut-être avait-il même suivit de près ces fouilles ? Voyons, à quand remontent-elles... sans doute les années vingt, quand les archéologues ont ratissé l'archipel. Cela rendait improbable le fait qu'Hektor ait suivit les recherches en temps réel, mais peut-être ce mystère l'avait-il intéressé au point qu'il en garde des souvenirs très vifs ? Des informations personnelles ? *À l'aide, Hektor !* Je pense, Cassandre, qu'il faut que nous prenions le temps de nous renseigner sur tout ce qui s'est passé ici, dans les années vingt, lui expliquai-je avec tact. Non, je n'avais pas réellement peur, mais oui, je continuais je penser qu'un homme averti en vaut deux. Mais tout de même... ce sont de vieilles superstitions, vous ne pensez pas ? Il existe une bibliothèque, à Canton ?

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali C. Chambers
♥ I will love you wherever we go
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 12/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 26 yo
Multinicks: Hektor Anderson
crédit avatar: ©melody&prahda&tumblr

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 30 Juin - 16:38

Bien sûr, j'avais provoqué la réaction escomptée. Enfin, je n'avais pas prévu un tel enthousiasme et autant d'empressement. La situation allait m'échapper. Ce que je voulais, c'est qu'elles soient fascinée par ce que je leur apprenais, qu'elles veulent découvrir cet archipel somptueux. Pas dans la minute bien sûr. Malheureusement, la jolie grecque avait le sang chaud ! D'ailleurs, ça m’effrayait un peu autant de spontanéité... Mon cœur battait la chamade alors que je voyais les deux jeunes femmes étaient tout aussi intense mais de façon très différentes. Cassandre semblait complètement ensorcelée par mes paroles, elle voulait voir cet endroit. Danny avait eu la même réaction lorsqu'on nous avait parlé de Enderburry... Bien entendu, il était dans son empressement, beaucoup plus calme, moins... Comment dire ? Mon fiancé n'avait pas le regard de quelqu'un qui tuerait pour atteindre son but. Étrangement, la brune me donnait complètement cette impression. Peut-être n'aurais-je pas du parler de tout cela. Un flash se glissa dans ma tête, provoquant un douleur violente. Un autre monde, une dispute avec celui qui détenait mon coeur. Je secouais la tête : ABSURDE. Cela ne nous arrivait jamais.

Je cherchais le réconfort près de ma cousine mais elle aussi était captivée. D'une toute autre manière. Je la voyais déjà penchée sur d'épais volumes, la tête pleine de phrase incompréhensible et les doigts tachés d'encre ancien, un stylo à la main appuyé sur du papier ligné. Je souris, c'était tout à fait elle. Wouuu, les filles calmez-vous ! Cette île est là depuis un moment... Vous n'êtes pas obligée d'y aller tout de suite..., hasardais-je.

Voyant leur regard, j'ajoutais : En plus comme je le disais il y a une minute, il faut demander un guide à l'office du tourisme... Sinon, l'accès est interdit. Je tentais de les convaincre du regard. J'avais un peu de mal puisque j'avais la sale habitude de me laisser gagner par l'excitation des autres. Un défaut ou une qualité, c'était de toute façon une drôle de manie... Je suppose que vous ne voulez pas retourner au magasin d'épices... Je souriais faiblement. Soudain, mon téléphone vibra. Je me penchais pour y lire un message qui m'meplit de joie, me faisant oublier toute cette histoire. Mon coeur ? J’ai reçu une lettre. Rejoins-moi vite à la maison pour fêter ça, ma petite future maman. Je sautais de joie et enlaçais ma cousine. Je peux pas y croire ! Avec empressement, je serais la main de Cassandre. Ravie de t'avoir rencontrée ! Demande mon numéro à Mari et si tu as le moindre problème... Je ne finis même pas ma phrase, plaquant deux baisés sur les joues de ma blondinette préférée. Les larmes de bonheur menaçaient de couler... Je souris, aux anges et quittais les deux jeunes femmes en courant comme une gamine. Enfin, après un an, nous allions avoir une chance d'adopter un enfant.


HJ : Je vous laisse continuer sans moi comme ça, je ne bloque rien en partant. Par contre, faudra qu'on se fasse la suite ♥

_________________


    ©Morphine 'n Aqualung ♦ Brighter than Sunshine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 30 Juin - 17:32

J'étais vraiment enchantée, quoique fort décontenancée. Bon, résumons : il y a des ruines antiques grecques ici, en plein océan, ce qui est totalement absurde vu que les Grecs n'ont fait des colonies que dans la Méditerranée et les abords de la mer Caspienne. Mais ces deux filles ont l'air de bien connaitre les environs, et à les entendre, ces ruines existent bel et bien. Je veux les voir. Tout de suite serait l'idéal, mais ce n'est surement pas possible, je le comprends bien. Comme je suis un peu raisonnable, je me dis que je peux attendre une petite journée. Histoire de trouver un guide et de lire quelques bouquins sur le sujet. Je regarde Marylin, qui a l'air tout éperdu, et je lui lance un clin d'oeil : on est d'accord sur ce sujet.

Je suis quand même un peu déçue quand elle propose d'un ton qu'elle veut modéré de se renseigner d'abord sur l'histoire du site. Bon, puisqu'on n'a pas le choix... Je vais essayer de calmer mon entrain. Oh, que ça va être compliqué. Mais la suite me semble toute indiquée : nous allons nous diriger vers la bibliothèque et l'office du tourisme.

Je vois que Kali reçoit un message. Elle a l'air absolument ravi, soudain. Je me demande ce qu'elle vient d'apprendre, mais ça ne me regarde pas, donc je ne vais pas la questionner plus. Je suis contente pour elle, bien sur, mais j'avoue que les ruines me préoccupent déjà beaucoup. Je lui fais signe de la main.

Une fois qu'elle est partie, je me tourne vers Marylin.

"Alors, on y va, à cette bibliothèque ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 7 Juil - 12:29

    Le téléphone portable de ma cousine lui apporta une nouvelle qu'elle semblait ne même plus espérer. Elle sauta littéralement de joie, serra la main de Cassandre et me planta deux gros baisers ravis... Et le temps que je me rende compte qu'elle nous abandonnait aux mystères de l'île aux ruines grecques, elle était déjà bien loin ! Le regard de Cassandre était posé sur moi et je ne tardais pas à savoir pourquoi : coûte que coûte, elle voulait continuer l'aventure. Tandis que mon tempérament plus calme m'incitait à garder une part de mystère pour le lendemain et les jours à venir, son caractère tout méditerranéen l'incitait à poursuivre sans relâches, jusqu'à ce que l'affaire soit élucidée. Malheureusement, plusieurs archéologues et spécialistes en la matière s'y étaient déjà... cassés les dents, façon de parler, puisqu'il y avaient tout de même laissé leur peau ! Vous pourriez croire que le brusque départ de ma cousine m'avait enlever une bonne part de mon entrain habituel, et pourtant non. Cette envie de me renseigner sur les lieux mystiques et antiques, cette envie de m'asseoir dans les fauteuils d'une bibliothèque et de passer des heures à plancher sur de vieilles paperasses m'enchantaient. Je savais ce qu'il nous restait à faire, même si cela n'avait pas l'air de plaire outre mesure à Cassandre, car je ne voulais pas tenter le diable. Bien assez de troublants évènements rythmaient nos vies en ce moment pour ne pas encore ajouter la mort suspecte d'une grecque tout juste débarquée.

    Il faudrait la convaincre de mon raisonnement. Chose facile, pensai-je, puisque ma rhétorique ne souffrait de rien d'autre que d'un décalage de cultures, entre elle et moi. Oui, nous y allons de ce pas ! Seulement, il me semble que Kali n'a pas pris le temps de nous en indiquer le chemin en partant... Nous pourrions passer à la maison, pour demander à Hektor s'il en connait le chemin, pensai-je, sans me rendre compte de l'heure qu'il était et du fait qu'il était probablement toujours en train de sauver des vies. Mauvaise idée, donc ! Trouvons autre chose... retourner à la boutique d'épice dans laquelle Kali nous suggérait d'entrer et demander plus de renseignements sur l'emplacement de la bibliothèque ? Tentons !

    Je me remémorais la rue où les effluves d'épices m'avaient assaillie, comme si je m'étais promenée dans les allées d'un marché marocain... Tant de souvenirs de mon ancienne vie m'étaient alors revenus ! Si nous revenons un peu sur nos pas, nous retrouverons cette si jolie boutique d'épices... et ne te tracasse pas, je vois tes grands yeux arriver de loin, je ne veux pas faire d'emplettes, juste demander le chemin de la bibliothèque. Oui, l'espace d'un instant, elle avait pensé que je voulais retourner à cette boutique dans l'optique de faire mes courses, comme ma cousine l'avait sagement conseillé quelques instants auparavant. Pourtant non, j'allais pour une fois désobéir aux merveilleux conseils de Kali ! Cette île faisait vibrer tout mon être... alors que je ne la connaissais pas encore. Il fallait que nous percions ses secrets, pour être tranquilles ? Nous le ferions, Cassandre et moi ! Mais si les générations précédentes avaient eux quelques difficultés, peut-être que nos nouvelles technologies nous permettraient d'approfondir le sujet ? Je n'ai pas peur de ce qui nous attends.

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 7 Juil - 18:21

Non mais c'est pas vrai, les gens sont vraiment lents ici ! En fait non, ils ne sont pas lents, mais ils n'ont pas le sang chaud, comme nous les Méditerranéens. Nous aimons profiter du temps, par exemple en faisant une bonne sieste dans l'après midi, mais nous nous emportons vite. Du moins, c'est ce qu'on raconte, c'est un peu un stéréotype, c'est valable pour toutes les cultures, je suppose.

Enfin, tout ça pour dire que moi, je trépigne, tandis que Marilyn réfléchit et prend un temps fou. Ca m'énerve ! Et voilà qu'elle reparle de sa boutique d'épice ! J'en suis bouche bée, mais elle me rassure assez vite : nous n'irons pas faire les courses, mais bien demander notre chemin. Tiens, elle est ici depuis plus longtemps que moi, mais elle ne sait pas où se trouve la bibliothèque ? C'est étonnant... Mais comme j'ai d'autres sujets de préoccupation, bien plus excitants en plus, j'oublie. Déjà je regarde tout autour de moi en essayant de me rappeler où se trouve la fameuse épicerie, je repère le chemin que nous avons emprunté et je m'y élance. J'imagine que Marilyn a levé les yeux au ciel derrière moi, mais je m'en fiche : elle n'a qu'à me suivre, je sais qu'elle est aussi impatiente que moi. Juste plus calme.

Nous arrivons enfin devant la boutique, mais nous l'avions sentie depuis longtemps, grâce à ses merveilleuses odeurs. Soudain, je me dis que j'achèterai bien quelques épices exotiques ou méditerranéennes, on ne sait jamais que je doive faire la cuisine ici. Mine de rien, je laisse Marilyn demander le chemin - après tout, elle parle mieux anglais que moi - pendant que j'achète discrètement quelques pots au vendeur moustachu, bien sympathique. Il me fait tellement penser à mon ami que je me sens nostalgique... Je ne sais pas pourquoi ni comment c'est possible, mais il a l'air de comprendre ce que je ressens. Je le trouve encore plus sympathique.

A côté de moi, j'entends l'autre vendeur qui décrit la route à Marilyn. Je fais comme si je l'écoutais depuis le début et je le remercie chaleureusement pour son aide. Puis avec ma nouvelle amie, nous nous remettons en route. Direction le centre ville, juste à côté... de la fontaine. Dire qu'on y était avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Jeu 7 Juil - 19:02

    Je fais semblant de ne pas être exaspérée par Cassandre, mais elle est si vive que j'ai vraiment du mal. La fontaine et ses mystère, l'île d'Enderburry et ses ruines sont restées pendant des années sans qu'elle ne s'en soucie ! Pourtant aujourd'hui, la jeune femme agit comme si elles étaient prêtes a disparaître du jour au lendemain. Sacrés méditerranéens... ils ont vraiment une autre culture que nous autres, anglais. Évidemment, l'exemple est très mal choisi puisque les coutumes anglaises sont assez spéciales elles aussi, mais tout de même ! Finalement, elle s'engage dans la rue d'où nous sommes arrivées avec ma cousine. La petite boutique d'épices devrait être là et pourtant, nous ne faisons que de la sentir, peut-être est-elle encore un peu plus loin, au final. Les pas de Cassandre sont précipités, pour un peu, je craindrais qu'elle ne se trébuche et pourtant, cela lui apprendrait à maintenir plus efficacement son calme. Moi, je marche plus lentement et donc, je me laisse facilement distancer. Je profite des arômes, des senteurs, des couleurs qui valsent autour de nous. Et bien que j'arrive la dernière devant l'échoppe, il semble qu'elle préfère me laisser parler... pour s'acheter quelques pots d'épices ? Elle qui était si contrariée quand je lui ai parlé de retourner sur nos pas ? Oh ... tant pis, je prends les devants et m'adresse à l'homme dans un anglais parfait (rappelez-vous, je suis tout de même anglaise à la base et même si mademoiselle est universitaire, on doit encore voir la différence entre un anglais de souche et un anglais d'université !).

    Non, je ne garde jamais rancune, jamais (l'histoire avec le "Gorges" de Sydnee peut bien évidemment vous prouver que je suis l'une des femmes les plus rancunières qu'il ait pu connaître, mais bon ... !). Je fais effectivement semblant de ne pas voir Cassandre glisser les quelques épices qu'elle vient d'acheter dans son sac aux couleurs distinguées. Après tout, elle peut bien retarder notre expédition de quelques brèves minutes, ça ne nous enlèvera pas Enderburry. Bon, d'après cet homme, il faut remonter dans le centre-ville. A partir de la rue qui rejoint la fontaine, la bibliothèque est indiquée par des petits panneaux colorés. Je n'ose pas encore lui préciser que l'homme m'a mis en garde contre certains aspects de la bibliothèque. En effet, c'est loin d'être une bibliothèque universitaire et certains livres sont fortement détériorés. J'imagine avec peine son visage se contracter devant tant de dégâts, mais j'imagine encore moins le mien, qu'avec chance je ne verrais pas de moi-même. Pourtant, Cassandre a parlé qu'elle était logée à l'université : n'a-t-elle pas accès à un endroit plus ... sophistiqué, documenté, sécurisé ?

    Je remarque les petits panneaux qui doivent nous mener à la bibliothèque... nous aurions pu les voir sans demander plus d'informations à l'homme des épices, mais il fallait le savoir. Je me retourne et regarde une dernière fois la fontaine, me demandant avec amertume où tout cela va nous mener. Pourtant, je dois avouer que je suis contente de pouvoir partir sur les traces de ces archéologues disparus et d'une antiquité fuyante ! A nouveau, je prends mon temps... mes pas sont presque lents, mais je ne peux pas me permettre de m'attirer les foudre de Cassandre, car je sens que ce doit être une femme déterminée. Déterminée, en effet ...

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 8 Juil - 20:45

De nouveau, je cours dans toute la ville. Ma pauvre compagne doit se dire que je n'arrêterai jamais, et être profondément exaspérée. Par chance pour elle, je commence à fatiguer. Oui, j'avoue, j'ai une condition physique minable... Mais bon, il faut faire des choix dans la vie, moi j'ai choisi de ne pas faire de sport, ou très peu. Alors avec mon régime méditerranéen, très bien équilibré mais aussi très copieux, on peut se demander comment je ne suis pas encore devenue toute grosse.

Je ferme la parenthèse. Je me remémore les instructions de Marilyn : il faut suivre des panneaux colorés. J'en repères aussitôt quelques uns et je les suis, cette fois d'un pas plus calme. Bien vite, mon amie me rejoint et nous marchons d'un même pas vers la bibliothèque. Étrangement, ma surexcitation est retombée en même temps que ma fatigue est montée. J'en profite pour réfléchir intelligemment à la situation : nous allons faire des recherches, prendre des notes, consulter des plans et des guides touristiques. Demain, si tout se passe bien, nous irons sur le site même. Si tout se passe bien...

J'ai un drôle de pressentiment à propos de cette expédition, et en général, cela ne signifie rien de bon. Je me souviens que Kali a dit que des archéologues étaient mystérieusement décédés lors des fouilles, dans les années vingt. C'est à ce sujet que nous allons nous renseigner, et d'une certaine manière, je crains ce que nous allons découvrir... Mais hors de question que je montre mes craintes, je passerais pour quoi ? Une grosse trouillarde inconsidérée.

Au loin, j'aperçois un grand monument à l'architecture classique. C'est peu original, les gens aiment bien donner aux monuments un air de temple gréco-romain, ça donne un air de grandeur et de sérieux. En fait, c'est un bâtiment jumelé avec la section philosophique et littéraire de l'université, et il y a des grande affiches à l'entrée, à propos d'un colloque qui va bientôt se tenir. Je me promets de me renseigner sur tous ces événements après notre recherche. L'intérieur du bâtiment est plus sobre, mais très élégant, ça me plait. Nous repérons la section histoire et périodiques et nous nous y dirigeons, avide de connaissances et d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Marilyn Underwood

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 02/05/2011

Me, myself and I
age du perso: 20 ans
Multinicks: Jausz Vasseur
crédit avatar: © ?

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 15 Juil - 8:43

(Rp fini ? On en recommence un autre, puisque l'on est arrivées à notre but ?)

_________________

"What your glass tells you, will not be told by counsel",
Pr. Marilyn underwood

Code:
#5D732D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Vasilis

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26

Me, myself and I
age du perso: yo
Multinicks:
crédit avatar: ©

MessageSujet: Re: Arrivée...   Ven 15 Juil - 20:08

(OK, tu peux poster soit à la bibliothèque, soit sur l'île directement, ça me parait une meilleure idée, on économisera les sujets. Je te laisse l'honneur de commencer )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Nightmare :: CATON : CITY THAT NEVER SLEEPS :: Home, hotel*** :: Hotel Room-
Sauter vers: